Bob! Dépannage

Mise aux normes du tableau électrique : ce qu’il faut savoir

La mise aux normes du tableau électrique d’un logement ou d’une surface commerciale est la première action à réaliser pour améliorer la sécurité électrique au cas où l’installation électrique ne serait plus aux normes. Soumis à des règles de sécurité précises, le tableau électrique est indispensable pour limiter les risques sur les personnes ainsi que les risques d’incendie. Découvrez ces règles avec BOB! Dépannage.

Connaissez-vous la réglementation en matière de sécurité électrique ? En êtes-vous sûr ? Chez BOB! Dépannage, on ne remet pas en cause nos partenaires mais on veut être certain que vous détenez tout ce qu’il faut savoir pour assurer un service de qualité et apprécié de vos clients.

On ne vous fait pas un tableau sur la sécurité électrique ? Si ? OK ! Cela vaut mieux vous avez raison…

Grâce à une bonne mise aux normes du tableau électrique, peuvent être évités les graves risques que sont l’électrisation, l’électrocution, ou l’incendie.
Dans le premier cas, le corps reçoit un choc électrique qui peut générer des engourdissements, des spasmes, de la tétanie… Plus le choc est important et plus la réaction l’est. Vigilance donc.
Une utilisation trop importante des appareils électrique associée à une installation trop vétuste ou en mauvais état peut engendrer des dégâts matériels. Par exemple une surcharge électrique ou un court-circuit (contact de la phase et du neutre sur un des équipements électriques). Résultat : la réaction est immédiate avec des étincelles voire un incendie. Les incendies domestiques sot malheureusement beaucoup plus fréquents qu’on aurait tendance à l’imaginer : 80 000 sur 250 000 incendies domestiques ont pour origine un problème électrique.

Comment savoir si un tableau électrique est aux normes ?

Les anomalies les plus courantes trouvées dans les logements vétustes sont diverses.

Dans ces cas-là, un tableau électrique peut éviter bien des malheurs. S’il est évidemment aux normes ! Car près de 40% des logements sont encore équipés de fusibles ou de disjoncteurs inadaptés !

Le tableau électrique doit donc être doté des éléments suivants pour être aux normes :

Quelle réglementation respecter pour la mise aux normes du tableau électrique ?

La norme NF C 15-100 est la référence en vigueur pour toute installation électrique et les équipements clés qui la compose. Le tableau électrique en est le principal. Cette norme régit les installations électriques à la basse tension dans l’habitat individuel et collectif. Elle s’applique aussi bien aux bâtiments neufs qu’à la rénovation d’installations électriques.

Au-delà des éléments cités plus haut, la mise aux normes du tableau électrique définit un équipement et des dispositifs de sécurité spécifiques :

Quelles normes électriques dans le cas d’une vente immobilière…

Un logement de plus de vingt ans n’est plus aux normes… Mais pour le savoir avec précision, un diagnostic technique de l’installation électrique du logement ou l’espace à vendre doit être fourni par le vendeur à l’acquéreur.
Cette obligation, mise en place depuis le 1er janvier 2009, vaut pour les biens de plus de 15 ans. Et tout diagnostic doit avoir été effectué depuis moins de trois ans pour garder sa validité légale. Au-delà de ces délais, il faut en refaire un.

Le diagnostic électrique donne un état de ce qui est aux normes et ce qui ne l’est pas. Seul un professionnel certifié est habilité à le fournir. Comme chez BOB! Dépannage soit dit en passant. Même si l’ensemble des travaux n’est pas obligatoire, il vaut mieux les réaliser pour éviter que l’installation électrique soit identifiée comme vétuste par l’expert de l’assurance. Les éventuels dommages subis ne seraient pas pris en charge en intégralité, voire remis en cause en cas de grave défaut de conformité.

Et encore une fois, la sécurité des personnes soit rester la priorité n’est-ce pas ?

… et dans le cas d’une location ?

En cas de gestion locative, comme dans toute situation de la vie quotidienne en fait, nul n’est sensé ignorer la loi. Vous avez déjà entendu cette expression dans la bouche d’un avocat, d’un juge, ou d’un comédien dans une série à la télévision. Difficile parfois à mettre en pratique.

Concrètement, cela signifie qu’un bien loué doit obligatoirement être assuré par le locataire. Mais le propriétaire bailleur doit de son côté veiller à ce que l’installation électrique ne soit pas vétuste. Deux décrets fixent en effet les conditions minimales de confort et d’habitabilité pour les locaux mis en location et les caractéristiques d’un logement décent : le n°87-149 du 6 mars 1987 et le n°202-120 du 30 janvier 2002. D’après ces textes, les réseaux et branchements électriques doivent être « en bon état d’usage et de fonctionnement ». De même, ils doivent avec fournir une alimentation électrique adaptés aux « besoins normaux des occupants ». L’installation électrique doit également « permettre l’éclairage suffisant de toutes les pièces et des accès ainsi que le fonctionnement des appareils ménagers courants indispensables à la vie quotidienne ».

La mise aux normes du tableau électrique, quand elle est indispensable, doit être réalisée en premier. Elle est un gage de sécurité pour les personnes, les matériels et les constructions, qu’elles soient individuelles ou collectives.

En cas de doute sur le besoin d’une intervention, demandez l’avis d’un professionnel, qui non seulement vous dira ce qu’il convient de faire, mais aussi conseillera et délivrera un devis si avant toute modification d’une installation électrique.
En savoir plus :

Pour contacter BOB! Dépannage : 01 79 75 88 50
> Cliquez ici pour accéder à la page de BOB! Dépannage dédiée aux agences immobilières