Bob! Dépannage

Tout sur la recherche de fuite d’eau

Comment la recherche de fuite d’eau doit-elle être effectuée, par qui, quand et qui en règlera les frais ? Les cas de figure varient selon la nature de la fuite : est-elle apparente ou pas ? Quelles démarches engager pour une prise en charge optimale par les assurances ? BOB! Dépannage vous dit tout !

Certains signes ne trompent pas en cas de fuite d’eau : l’eau laisse des traces. Un sifflement dans les installations (chasse d’eau, ballon d’eau chaude…), des gouttes d’eau qui coulent de robinets ou tuyaux. Ou encore des marques d’infiltration sur les murs et les plafonds. Parfois même une odeur de moisissure et des champignons sur les murs. En cas d’indices concluants, et avant le sinistre, une recherche de fuite d’eau doit être rapidement effectuée. Les plombiers professionnels possèdent tout le matériel adéquat pour cette intervention.

Le compteur d’eau qui tourne alors que les robinets sont fermés, ou aucun appareil électroménager n’est en cours d’utilisation. Des marques d’humidité sur les murs, voire la peinture qui cloque et qui se défait d’une cloison… Autant de signes évidents que de l’eau fuit !

Une intervention doit être réalisée au plus vite. Non seulement pour identifier la source de la fuite et ainsi l’arrêter. Mais aussi pour éviter bien des tracas par la suite : pertes d’eau évidemment, consommation non maîtrisée qui peut coûter cher pour l’eau et le sinistre occasionné (meubles, murs, planchers, plafonds…), désagréments avec les voisins allant jusqu’au procès, ou encore une canalisation qui lâche sous l’effet de l’usure et qui provoque des dommages matériels encore plus importants.

Qui lance la recherche de fuite d’eau ?

On ne parle pas ici des petites fuites de joint dans une chasse d’eau, d’un siphon mal vissé ou sur un robinet (des articles sur les petites réparations de plomberie et de chauffage ont été rédigés pour vous simplifier la vie). Non, nous parlons plutôt d’une fuite d’eau non visible, cachée derrière un mur par exemple.

Dans un logement individuel, c’est l’habitant qui lance la recherche, même s’il est locataire.

En cas de fuite dans un logement collectif (en clair un immeuble constitué de plusieurs appartements), la recherche de fuite d’eau en elle-même peut être demandée par :

Quant aux délais : la déclaration de dégâts des eaux jointe au(x) constat(s) amiable(s) doit être impérativement envoyée sous 5 jours à l’assureur.

Qui paye la recherche de fuite d’eau ?

Le responsable de la fuite ! Normal non ? Il paye pour l’ensemble des dépenses occasionnées : recherche, travaux éventuels pour réparer les installations d’où vient la fuite et remettre le ou les logements touchés.

C’est par conséquent sur la base des résultats de la recherche de fuite d’eau par le plombier professionnel que sera déterminée si la responsabilité de la fuite est individuelle (dans un logement précis) ou collective (défaut des canalisations du bâtiment).

Les autres propriétaires (ou les colocataires) doivent être informés de la nécessité des travaux de réparation si ceux-ci impliquent de toucher au bâtiment.

De même, l’aval du syndic de copropriété est indispensable pour lancer les travaux de réparation.

N’influencez pas le plombier dans la recherche de fuite d’eau !

L’occupant a peut-être une idée de l’origine de la fuite ? Attention tout de même à ne pas interférer avec le travail du plombier… S’il est judicieux de lui donner les informations que l’on possède, mieux vaut le laisser faire sa recherche. Ce n’est pas le moment de s’improviser nouvel Indiana Jones de la fuite d’eau… On ne parle même pas de tenter de réaliser l’abattement d’un mur soi-même ou le remplacement d’un plancher !
Cela risque d’occasionner des dégâts supplémentaires autant que cela entraîne une différence de prise en charge des frais :

BOB! conseille à tous les locataires et propriétaires d’un logement de contacter leur assureur pour en savoir un minimum avant qu’une fuite ne s’invite. Quelles modalités sont à respecter dans leurs contrats ? Qui appeler en premier, comment remplir un constat à l’amiable entre voisins, etc.

Les assurances sont une chose, et la recherche une autre… Voyons donc comment cette recherche de fuite d’eau est réalisée. Car il ne s’agit pas de faire tomber un mur en espérant que la fuite se trouve derrière. A ce rythme il ne resterait que des lofts en France, et pas très solides…

Comment les plombiers réalisent-ils une recherche de fuite d’eau ?

Pour localiser la source de la fuite cachée, il est indispensable de connaître le tracé des canalisations du logement et de l’immeuble. Sauf si c’est une maison cela va de soi.
Les plans sont normalement dans les dossiers des locataires, des propriétaires, du conseil syndical ou du syndicat de copropriété. A défaut, il ne reste plus qu’à employer les grands moyens qu’ont les professionnels à leur disposition. Et leur matériel est conséquent.

La première étape est de définir le tracé des canalisations, pour savoir où diriger la recherche de fuite d’eau. Le plombier place ensuite un appareil à une extrémité visible du tuyau, et grâce au champ magnétique créé, peut en retrouver le parcours.
Reste maintenant à trouver la fuite ! Plusieurs techniques de recherche de fuite d’eau sont utilisées par les professionnels.

Vous voici désormais mieux armés savoir comment gérer une recherche de fuite d’eau dans un logement ou un espace professionnel. Et si vous avez d’autres questions, BOB! Dépannage reste bien sûr à votre écoute pour répondre à vos besoins et réagir avec réactivité et professionnalisme. Vous connaissez BOB!
En savoir plus :

Pour contacter BOB! Dépannage : 01 79 75 88 50
> Cliquez ici pour accéder à la page de BOB! Dépannage dédiée aux agences immobilières