Bob! Dépannage

Travaux après sinistre : quelle indemnisation par l’assurance ?

Tout occupant d’un logement doit être assuré. Sa police d’assurance multirisque habitation (MRH pour les intimes), le protège à différents niveaux. Une indemnisation par l’assurance est garantie après des dommages subis sur son patrimoine immobilier, mobilier, ou occasionnés à des tiers.

Il va sans dire, mais cela va mieux quand BOB! Dépannage le rappelle, qu’en cas de sinistre, doivent être déterminées les responsabilités pour définir l’accord et la valeur de l’indemnisation par l’assureur. Une négligence peut ainsi entraîner une diminution, voire l’annulation pure et simple de l’indemnisation par l’assurance. Comme une porte laissée ouverte, un équipement mal ou pas entretenu, un robinet pas fermé, et les règles de sécurité non respectées. Comment oser espérer être remboursé des dépenses après un incendie quand de l’eau a éclaboussé une prise de courant… située à seulement quelques centimètres de la douche par exemple ?

Les garanties de base couvertes par l’assurance multirisque habitation

Quelle que soit la compagnie avec laquelle l’assuré souscrit son contrat d’assurance, ce dernier a la garantie d’être couvert pour les sinistres suivants, naturels ou sortant de la normalité du quotidien. Des polices d’assurance plus poussées permettent ensuite d’optimiser la nature et le niveau de protection.

Les travaux réalisés soi-même donnent-ils droit à une indemnisation par l’assurance ?

Les compagnies d’assurance procèdent à l’indemnisation des assurés selon trois méthodes :

Mieux vaut donc savoir ce que l’assurance a prévu avant de se lancer dans les travaux.

Après un sinistre, les bricoleurs expérimentés et les nouveaux as de l’outillage seront naturellement et souvent tentés de réaliser les travaux de reconstruction eux-mêmes. C’est compréhensible… Quand on aime on ne compte pas ses efforts. Attention tout de même à la mauvaise surprise après coup. Après coûts aussi.
Une indemnisation par l’assurance est en effet calculée sur la base des factures correspondant aux travaux. Elle est estimée après le passage d’un expert d’assurance venu témoigner de l’importance des dégâts et des travaux à venir. Sans facture, pas d’indemnisation possible. Les travaux réalisés donc par les occupants eux-mêmes ne peuvent pas faire l’objet de remboursement. Telles sont les règles du point de vue des assureurs.
Pourtant, les frais engendrés à la suite de dommages accidentels, tels que les incendies ou les dégâts des eaux, peuvent être remboursés sur devis plutôt que sur facture… Intéressant en vue de mettre au dossier de remboursement l’achat de matériaux, l’intervention d’un plombier survenue en urgence pour arrêter le sinistre, etc.

Alors devis ou facture ? Même si des jugements peuvent faire jurisprudence en la matière, parfois dans un sens comme dans l’autre, BOB! Dépannage recommande fortement de faire appel à un professionnel certifié aux normes reconnues par les compagnies d’assurance. Au minimum de relire son contrat d’assurance. Le choix reste évidemment à la discrétion de chacun…

Mais avec un dossier constitué d’un devis et d’une facture d’un montant raisonnable par rapport à l’estimation de l’expert, aucune mauvaise surprise possible a priori quant à une indemnisation par l’assurance.

Quels délais pour une indemnisation par l’assurance ?

Les frais ont été engagés pour limiter le sinistre et réaliser l’intervention d’urgence. Des travaux ont été réalisés pour remettre en état les parties endommagées. Il reste à recevoir la fameuse indemnisation par l’assurance. L’idéal serait qu’elle soit reçue en temps réel. Un peu trop beau n’est-ce pas ? Mais des délais de traitement du dossier sont à prendre en compte…

La première étape est de déclarer le sinistre dans les temps impartis à l’assurance, par lettre recommandée avec accusé réception. Ces délais vont de deux jours maximum pour la déclaration d’un cambriolage à cinq jours maximum pour la majorité des autres sinistres. Ils sont de 10 jours en cas de catastrophe naturelle. Ces précisions figurent dans les contrats.

Les délais d’une indemnisation par l’assurance varient d’un contrat à l’autre et d’une compagnie d’assurance à une autre.
La loi prévoit trois mois maximum pour une proposition d’indemnisation suite à des dommages matériels. Voici les délais moyens pratiqués par les compagnies d’assurance à compter de la réception de la demande d’indemnisation :

En cas de dommages corporels, l’assurance a jusqu’à 8 mois pour proposer une indemnisation à la victime assurée. Le temps d’analyser les dossiers complexes.

Sachez qu’une bonne relation avec son assureur, fréquente et positive, est toujours mieux pour le traitement de son dossier. Pas de favoritisme mais nous sommes tous humains…
En savoir plus :

Pour contacter BOB! Dépannage : 01 79 75 88 50
> Cliquez ici pour accéder à la page de BOB! Dépannage dédiée aux agences immobilières